WIMA-CI CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES DU SECTEUR MARITIME

La Journée Internationale des femmes du secteur maritime a été célébrée en Côte d’Ivoire, ce mercredi 22 mai 2024, à l’auditorium de la Primature. Cette journée placée sous l’égide de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) a été organisée par les associations apolitiques dénommées Wima-Côte d’Ivoire (Women in Maritime) et WIMOWCA (Women in Maritime of west and Central Africa).

La journée vise à célébrer la place des femmes dans le secteur maritime afin de promouvoir de façon continue le recrutement, le maintien en service et l’emploi durable des femmes dans ce secteur, de donner davantage de visibilité à ces dernières visant à remédier aux inégalités actuelles entre les sexes dans le secteur maritime. Néanmoins, « il existe toujours des inégalités importantes entre les hommes et les femmes dans le secteur maritime.

Certes, les temps changent, mais le changement doit être plus rapide. Car, les avantages d’une plus grande diversité de la main d’œuvre pour l’ensemble du secteur sont évidents. » a révélé le Col Beda Hortense, la Présidente de WIMA-Côte d’Ivoire et point Focal de WIMOWCA.

Cette année, le thème retenu est « pas de nuages à l’horizon : ces femmes qui forgent l’avenir de la sécurité maritime ». L’OMI, à travers ce thème voudrait d’avantage inciter les femmes à une implication plus forte. En effet, le « choix de ce thème n’est pas fortuit. Car, il dépeint une réalité, celle du faible niveau de présence des femmes dans ce sous-secteur comparativement aux hommes. Il est impérieux qu’aujourd’hui la présence des femmes y soit plus importante. » a souligné le Colonel GBEI Dominique, la représentante du Ministre délégué auprès du Ministre des Transports chargé des Affaires Maritimes, le Dr Serey Doh, le parrain de cette cérémonie.

 

Cette célébration a été meublée par un panel dont les thèmes sont « contribution des femmes à l’économie bleue durable : enjeux et perspectives » et « l’implication des femmes dans l’industrie maritime en matière de sureté et sécurité maritimes » et une conférence donnée par madame N’DEYE Anna SOW M’BODJ, Chef de la Division d’Administration des Affaires maritimes au sein du Centre régional de Sécurité maritime de l’Afrique de l’Ouest (CRESMAO) de la CEDEAO.

Notons que Wima-Côte d’Ivoire (Women in Maritime) et WIMOWCA (Women in Maritime of west and Central Africa) sont des organisations régionales à but non lucratif. Elles sont composées de femmes professionnelles, dirigeantes et entrepreneures dans le secteur maritime exerçant tant dans le secteur formel qu’informel. Ce sont des associations qui œuvrent pour l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes ainsi que pour établir une coopération de développement de l’entrepreneuriat des femmes africaines dans le secteur maritime, participent aussi au renforcement des capacités ainsi qu’à la sensibilisation et à la mobilisation de la gent féminine ivoirienne aux métiers de la mer.

Source : DGAMP